Auteur

MICHEL LAYAZ

BIOGRAPHIE

Né à Fribourg en 1963 et détenteur d’une licence de lettres à l'Université de Lausanne en 1989,  Michel Layaz enseigne tout en dirigeant, durant une dizaine d'années et avec d'autres personnes, "Aparté", une galerie d'art lausannoise consacrée à la fois aux artistes contemporains et à des productions d'artistes en marge. C’est en effectuant un voyage de six mois autour du bassin méditerranéen qu’il rentre avec un premier roman, Quartier Terre, publié en 1993 aux éditions L’Âge d’Homme. De l’automne 1996 à l’été 1997, il est membre de l’Institut Suisse de Rome où il écrit Ci-gisent qui est publié en 1998. Ses œuvres sont récompensées par de nombreux prix comme : le prix Edouard Rod, le Prix Dentan, le Prix des collégiens de Sion, le Prix Bibliomedia, le Prix Régis de Courten, le Prix suisse de littérature 2017 et le Prix des auditeurs de la Radio Suisse Romande, qui marque une reconnaissance de Michel Layaz tant en France qu’en Suisse. Au Salon du livre de Paris 2006 où la Francophonie est à l’honneur, Michel Layaz est choisi (avec Noëlle Revaz et Agota Kristof) pour « représenter » la Suisse.

BIBLIOGRAPHIE

  • Le Café du professeur, L'Âge d'Homme, 1995.
  • Ci-gisent, L'Age d'homme, 1998, prix Edouard Rod.
  • Les Légataires, Zoé, 2001.
  • Les Larmes de ma mère, Zoé, 2003 Prix Dentan, prix des auditeurs de la Radio Suisse Romande.
  • La Joyeuse complainte de l’idiot, Zoé, 2004.
  • Le Nom des pères et autres récits, Zoé, 2004.
  • Il est bon que personne ne nous voie, Zoé, 2006.
  • Cher Boniface, Zoé, 2009, prix des collégiens de Sion.
  • Deux sœurs, Zoé, 2011.
  • Le tapis de course, Zoé, 2013.
  • Louis Soutter, probablement, Zoé, 2016 prix Bibliomedia, prix Régis de Courten, prix de littérature suisse.
  • Sans Silke, Zoé, 2019.

Crédit photo : Fabrice Profit

#AuteursSuisse

MICHEL LAYAZ