Auteur

José Carlos Llop

BIOGRAPHIE

José Carlos Llop est né en 1956 à Palma de Majorque, où il vit actuellement. Il a reçu en Espagne le Prix des Meilleures nouvelles en 1999 et publié neuf recueils de poésie, un Journal (cinq tomes) et plusieurs romans, aux éditions Jacqueline Chambon. Rapidement, l'auteur a su créer un univers métaphorique qui suggère le poids du passé, la perte de l'innocence, comme une menace latente.

Dans Solstice (2016), Llop nous dévoile une part de son enfance, avec une chronique de six ou sept mois d'août successifs passés avec ses parents dans un coin perdu de Majorque avant la “baléarisation”, au temps de Franco, vers 1960. À travers son regard d'enfant, l'auteur raconte la découverte de la vie et du monde et, par conséquent, la création des mythes. L'auteur cherche à raconter l’univers d’un écrivain alors qu'il ne sait pas encore qu’il va être écrivain. Ses personnages, entre chien et loup, cherchent dans les limbes d’un passé trouble, la résolution d’énigmes personnelles. La Ville d’ambre (2011) n’échappe pas à cette règle. Dans la cité engloutie (2013), il fait resurgir une ville abîmée – la Palma des années 1960 et 1970 – en lui tendant le miroir déformant de la ville du XXIe siècle où le climat se tropicalise, où certains quartiers ressemblent à Fez ou à Shanghai et où la cathédrale est encombrée par la faune aquatique de Miquel Barceló. Il trace la mémoire sentimentale de ce Palma où se promenaient autrefois Jean Seberg et Joan Miró, où patrouillaient les Marines et où l'on écoutait Lou Reed.

 

BIBLIOGRAPHIE

  • La Vie différente, traduit de l'espagnol par Jean-Marie Saint-Lu, Éditions Do, 2016.
  • Solstice, traduit de l'espagnol par Edmond Raillard, Jacqueline Chambon, 2016.
  • Dans la cité engloutie, traduit de l'espagnol par Edmond Raillard, Jacqueline Chambon, 2013.
  • La Ville d’ambre, traduit de l'espagnol par Edmond Raillard, Actes Sud, 2011.
  • Paris : suite 1940, traduit de l'espagnol par Edmond Raillard, Jacqueline Chambon, 2010.
  • Le Rapport Stein, traduit de l'espagnol par Edmond Raillard, Jacqueline Chambon, 2008.
  • Le Messager d’Alger, traduit de l'espagnol par Edmond Raillard, Jacqueline Chambon, 2006.
  • Parle-moi du troisième homme, traduit de l'espagnol par Edmond Raillard, Jacqueline Chambon, 2005.

 

José Carlos Llop dédicacera ses ouvrages sur le Pôle 2 - Littératures invitées, librairie Le Grain des Mots, les 19, 20 et 21 mai 2017.

#Littérature étrangère

José Carlos Llop