Auteur

Alfons Cervera

BIOGRAPHIE

Alfons Cervera, né à Gestalgar (province de Valence, Espagne) en 1947, est un écrivain espagnol de langues espagnole et catalane. Il s’est fait connaître, avec une série de textes publiés à partir de 1984, date de parution de son premier roman, Sur les vampires et autres histoires d’amour. Au milieu des années quatre-vingt-dix, Alfons Cervera consacre son travail d’écrivain à la mémoire de la guerre et de l’après-guerre civile espagnoles. La critique espagnole tient ses romans pour les plus achevés du paysage littéraire consacré à la mémoire des vaincus. Si les textes décrivent une période comprise entre la guerre de Cuba (1898) et la transition démocratique (1975-1982), l’accent est mis, sur la phase de résistance armée au franquisme, entre la guerre civile et le début des années cinquante, une époque marquée par la répression, la peur, la culpabilité, l’oubli.

Dans son roman Tant de larmes ont coulé depuis, les personnages sont des exilés politiques qui ont fui l'Espagne de Franco. Les souvenirs se bousculent au fil des pages : la peur de l'exil, le rejet en tant qu'étrangers. 

Son dernier roman, La Nuit immobile, a paru l'année dernière aux éditions La Fosse aux Ours. À Los Yesares, dans la province de Valence, le vieux Félix et son épouse Maria ont perdu un fils, mort de pneumonie à son retour de la guerre du Maroc. Depuis, Maria est devenue sourde, et Félix vit une longue nuit immobile, refusant désormais de se mêler aux habitants du village, et restant assis sur le seuil de sa porte, à converser avec sa petite-fille Sunta et avec les amis qui lui rendent visite, ou bien dont il entend les voix. Car on ne sait trop si Félix attend la mort ou s'il en a déjà franchi la frontière. Félix est au fond une voix d'outre tombe, où l'ont plongé les soubresauts de l'histoire nationale.

BIBLIOGRAPHIE

  • La Nuit immobile, traduit de l'espagnol par Georges Tyras, La Fosse aux Ours, 2016.
  • Les Chemins du retour, traduit de l'espagnol par Georges Tyras. La Contre Allée, 2015.
  • Tant de larmes ont coulé depuis, traduit de l'espagnol par Georges Tyras, La Contre Allée, 2014.
  • La Couleur du crépuscule, traduit de l'espagnol par Georges Tyras, La Fosse aux Ours, 2012.
  • Ces Vies-là, traduit de l'espagnol par Georges Tyras, La Contre Allée, 2011.
  • Maquis, traduit de l'espagnol par Georges Tyras, La Fosse aux Ours, 2010.

Alfons Cervera dédicacera ses ouvrages sur le Pôle Littératures invitées et sera accueilli par la Librairie Gibert Joseph.

#Éditeur invité

Alfons Cervera